5 barrières antiparasitaires qui valent leur pesant d'or


PHOTO: Jessica Walliser

Les jardiniers d'aujourd'hui n'atteignent pas automatiquement un vaporisateur au premier signe d'insectes nuisibles dans le jardin. Au lieu de cela, nous recherchons des approches plus naturelles de la lutte antiparasitaire. Nous choisissons des variétés végétales avec une meilleure résistance aux ravageurs, nous planifions nos jardins avec soin pour les rendre moins accueillants aux ravageurs, et nous nourrissons nos plantes avec une alimentation saine en matière organique pour renforcer leur tolérance aux dégâts des ravageurs. Nous mettons également en œuvre des moyens de protéger nos plantes avant même que les ravageurs n'attaquent. Ces 5 barrières phytosanitaires sont des outils utiles pour les jardiniers qui cherchent à limiter les dégâts de certains ravageurs dans le potager et le verger.

1. Colliers de vers gris

Les signes d'une attaque de vers gris comprennent des semis fauchés au niveau du sol et éparpillés dans le jardin, des semis ceinturés et des plants qui tombent au niveau du sol. Les vers gris sont les chenilles de plusieurs papillons nocturnes. Ils vivent et se nourrissent juste sous la surface du sol. La nuit, ils rôdent dans le jardin, séparant les plants de leurs systèmes racinaires. Les colliers de vers gris sont des barrières antiparasitaires simples à utiliser, mais ils font une énorme différence dans la quantité de dommages causés par les vers gris.

Vous pouvez fabriquer des colliers de vers gris à partir de tubes de papier toilette ou d'essuie-tout vides, de tasses de yaourt vides dont le fond est découpé ou de boîtes de soupe vides avec les deux extrémités retirées. Faites simplement glisser un collier autour de la base de chaque plant et placez-le dans le sol d'un pouce. Les chenilles du ver gris heurteront la barrière à la recherche de leur festin nocturne et constateront qu'elles ne peuvent pas accéder aux semis tendres qui poussent à l'intérieur.

2. Couverture de rangée

Ce tissu translucide, léger et filé, est l'une des meilleures barrières antiparasitaires. Posez-le sur les plantes et épinglez les bords au sol pour former une barrière protectrice et empêcher les parasites de pondre des œufs ou de grignoter les feuilles. De grandes feuilles de couverture de rangée peuvent être drapées sur des rangées entières de culture; des morceaux plus petits peuvent être utilisés pour couvrir seulement quelques plantes.

La couverture des rangs est l’une de ces barrières phytosanitaires qu’il est extrêmement important d’utiliser bien avant l’arrivée des ravageurs. Utilisez-le pour protéger le chou frisé, le chou et le brocoli des vers du chou importés, les plants de pommes de terre du doryphore de la pomme de terre et les plants de haricot du doryphore mexicain. La seule astuce pour utiliser des barrières anti-parasites pour couvrir les rangs est de ne pas oublier de les supprimer lorsque les plantes arrivent à fleurir, si elles couvrent un légume qui doit être pollinisé pour donner des fruits.

3. Sacs de fruits

Pour protéger les jeunes pommes, pêches, poires, prunes et autres fruits des arbres contre les papillons de nuit, les mouches de la pomme, les charançons des prunes et autres ravageurs, couvrez les fruits avec des sacs en plastique ou des sacs de fruits spéciaux lorsqu'ils ont à peu près la taille d'un nickel. C’est une technique que j’ai beaucoup expérimentée moi-même avec d’excellents résultats. Les sacs de fruits prennent un peu de temps à installer, mais en ce qui concerne les barrières antiparasitaires, ils ne peuvent pas être battus. À long terme, ils économisent beaucoup de temps et d'argent en limitant les applications de pesticides, et si vous mettez les sacs sur les fruits lorsque vous faites votre éclaircissage, vous n'avez plus à toucher l'arbre jusqu'à la récolte.

4. Filets pour cerfs ou oiseaux

L'une de ces barrières antiparasitaires absolument essentielles pour de nombreux jardiniers, les filets à chevreuils sont indispensables si vous vivez là où le broutage des cerfs est élevé. Vous pouvez l'utiliser pour protéger des arbres ou des arbustes individuels, ou vous pouvez l'utiliser pour construire une clôture autour de tout votre jardin. Également utile pour empêcher les oiseaux d'entrer dans la zone de fraises ou de bleuets, ce filet en plastique fin et noir peut être utilisé pendant de nombreuses années si vous en prenez soin correctement.

5. Colliers de mouche de racine de chou

Bien que cette barrière antiparasitaire ne soit pas aussi nécessaire que certaines des autres, les colliers de mouche des racines du chou sont très utiles si vous cultivez des cultures de choux dans des zones où ce ravageur est commun. Je fabrique mes colliers de mouche de racine de chou en carton, bien qu'ils puissent aussi être en plastique. En savoir plus sur ces barrières antiparasitaires, y compris comment les fabriquer et comment les mettre en place.

Ces barrières antiparasitaires et d'autres sont des outils utiles à avoir dans votre ceinture à outils de jardinage biologique. Ils limitent les dommages causés par les ravageurs avant qu'ils ne surviennent et c'est quelque chose que tous les jardiniers peuvent apprécier.


Voir la vidéo: Les remontées mécaniques ne rouvriront pas jeudi


Article Précédent

Porc rose? Pas de transpiration

Article Suivant

Comment faire une manucure facile mais accrocheuse!